Villa Namuroise

DSC_0081.jpgUne visite improvisée ce matin.Au départ, j'étais parti pour visiter un grand chancre Namurois mais la visite s'est avérée compliquée.Un peu frustré, j'ai donc décidé de retourner inspecter une grande villa que j'avais en ligne de mire depuis quelques temps.Lors de ma première visite j'avais trouvé portes closes.Ma visite de ce matin fut plus fructueuse puisque la porte d'entrée était grande ouverte.Les conditions sont assez difficiles, toutes les fenêtres étant calfeutrées, la maison est pratiquement intégralement plongée dans le noir.De nombreux squatteurs sont passés par là, la maison est très désordonnée et les chambres gardent les traces de passages répétés. Quelques traces de débuts d'incendies laissent penser que cette très belle villa terminera en poussière comme de nombreuses autres maisons dans la région.


DSC_0002.jpgDSC_0005.jpgDSC_0008.jpgDSC_0020.jpgDSC_0022.jpgDSC_0024.jpgDSC_0028.jpgDSC_0036.jpgDSC_0039.jpgDSC_0040.jpgDSC_0042.jpgDSC_0044.jpgDSC_0047.jpgDSC_0052.jpgDSC_0058.jpgDSC_0061.jpgDSC_0063.jpgDSC_0074.jpgDSC_0081.jpgDSC_0086.jpg

16/02/2014

- 18:12 Écrit par Pascal Commentaires (5) |  Facebook

Commentaires

Superbes matières! Et sans retouche! ;-)
C'est vrai que beaucoup de maisons brûlent, comme par hasard ce sont celles que les promoteurs auraient voulu un tout petit peu agrandir, élargir, ou alors carrément détruire...

Écrit par : Benoît Lacroix | 18/02/2014

Répondre à ce commentaire

Bel objet de collection l'ancienne boite d'ovomaltine

Écrit par : poutre | 05/09/2014

Répondre à ce commentaire

Et bien !
Monsieur veut garder le secret des lieux en compensation du travail intense de recherche (on y beneficierai gratuitement sinon, c pas juste)
et en plus les commentaires sont modéré, on garde que les meilleurs ...
et bien ... ça sens le gros cous ici ...

Écrit par : Burns | 05/09/2014

Répondre à ce commentaire

Non, je modère les commentaires pour éviter ce qui arrive sur tous les blogs, partir trois jours et être obligé au retour d'effacer les insultes, règlements de comptes etc etc.
Je ne passe pas ma journée à surveiller le blog, il faut donc que j'agisse ainsi.

Écrit par : Pascal | 06/09/2014

@ BURNS: Selon moi, à la base, c'est plus que normal que les urbexeurs refusent de citer précisément les lieux (d'autant plus aux inconnus), c'est un critère de base, non seulement symbolique mais aussi compréhensible: plus de visiteurs attirent les visiteurs, plus de visiteurs interpellent la méfiance des voisins et de la police, et parmi les visiteurs il y aura tôt ou tard des joueurs d'Air soft, pain ball, des squatteurs ou des vandales, que les urbexeurs fuient comme la peste. Tenir sa langue et se tenir bien en pratique urbex (= respecter le lieu, ne rien changer, ne pas piller), c'est se protéger par rapport à la Loi aussi, car ils espèrent que la déontologie "urbex" inspirera petit à petit confiance à la Police. Voilà pourquoi, sans doute, certains en font une pratique de témoignage du passé patrimonial. Mais, bon, pas d'angélisme, il y a aussi des urbexeurs qui ceux qui font des photos trafiquées avec du matériel ou des batteries de spots apportés avec eux, avec des comédiennes, etc. La pratique du silence est de mise pour les amateurs de nature (les spots de brame, les nids d'espèce rare), pour les pêcheurs (les bons coins) et les brocanteurs, sans qu'on doive parler de "gros cou" évidemment. Et puis, faire de l'urbex, ce n'est pas "consommer", c'est être curieux, ouvrir les yeux aussi! Bien à toi!

Écrit par : Benoît Lacroix | 24/09/2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.