Une ruine à Frizet

frizet,exploration urbaineEntre le Ravel et la chaussée de Perwez, à Frizet, cet hangar ne préentait pas beaucoup d'intéret, tout au plus quelques objets dispersés çà et là.Le bâtiment à été rasé en 2010.Il ne reste aujourd'hui plus aucune trace de ce bâtiment.


 
IM008901

 IM008902

 

IM008903
 
IM008904

 

IM008905

IM008906

 IM008907

IM008908

IM008909

IM008911

17/04/2007

- 20:17 Écrit par Pascal Commentaires (8) |  Facebook

Commentaires

sans intérêt ? Moi je ne trouve pas, j'aime bien cette série de photos, Photos témoignages...

Écrit par : jacques | 18/04/2007

Répondre à ce commentaire

toujours interessant tes balades ou personne ne veut mettre les pieds..
Si tu retourne ramene moi le pc gris qui est sur la photo merci.

Écrit par : james vincent | 22/04/2007

Répondre à ce commentaire

Cela m'a fait plaisir de trouver ce site très intéressant. J'habite en Campine depuis 34 ans, mais j'ai grandi par hazard....chaussée de Perwez dans les années 55-59. A Frizet, nous y allions jouer, dans ces vieux sites déjà abandonné à l'époque. La même chose pour Suarlée. La nous y allions souvant le dimanche avec le Patro (je suis content d'avoir vécu et surtout survécu ces années pleine d'aventures et de danger....quand même.
Jacky

Écrit par : Jacky | 11/12/2007

Répondre à ce commentaire

Ruine Bonjour.

savez-vous qui est le propriétaire de ce batiment en ruine ?

Écrit par : Nicolas | 26/03/2008

Répondre à ce commentaire

Le proprio. Non, car je n'ai pas l'habitude d'aller sonner à leurs portes.

Écrit par : cyclo | 26/03/2008

Répondre à ce commentaire

Non, car je n'ai pas l'habitude d'aller sonner à leurs portes.
Lol.
Encore une fois, je soulève la question : a qui appartiennent ces batiments.
Au plus j'y pense, au plus je me rends compte du nombre de ruines laissées à l'abandon dans la nature même parfois dans les villes

Écrit par : Loko | 15/12/2009

Répondre à ce commentaire

Réponse à Loko Ca peut appartenir à n'importe qui, des privés qui ont abandonnés leurs biens, à des promoteurs qui attendent leurs permis de contruire depuis 10 ans, comme c'est souvent le cas en wallonie, à de riches notables qui rachètent un fort pour aller canarder le chevreuil trois fois par an.
Bref, derrière ces endroits il y a souvent une histoire parfois désolante (faillites,incendies...)

Écrit par : Cyclo | 16/12/2009

Répondre à ce commentaire

Merci pour toutes ces belles photos qui nous font découvrir des lieux où on hésite à pénétrer...
En principe ce bâtiment et le fort d'Emines appartienent à l'entreprise Hublet (terrassements et déchets) à St Marc.

Écrit par : superjac | 26/12/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.